Anne CUTZACH

Après ses études, Anne Cutzach exercera le métier d’orthoptiste pendant 2 ans. Ayant toujours en tête le désir de sculpter, elle prend très vite la décision de faire ce qu’elle aime.
Elle effectue tout son apprentissage auprès de l’artiste sculpteur Jane Conil.
Passionnée du mouvement et des courbes, tout son travail consiste à les placer l’un avec l’autre ou l’un à côté de l’autre afin de libérer les sculptures. Ce qui l’intéresse, aujourd’hui, c’est d’essayer d’être « L’écho du Mouvement ».
Elle travaille suivant deux techniques bien distinctes :
• Le travail de la cire afin d’en faire des bronzes et plus particulièrement pour les petites pièces,
• Le mélange de matière avec la mousse polyuréthane, la résine et une patine à l’oxyde de fer sur une structure en métal. Ces œuvres sont faites pour l’extérieur.

L’artiste commence la sculpture en 1991, avec la terre, puis la pierre, le grillage et le bronze.
En 2012, réalisation de l’aménagement d’un giratoire paysagé et artistique à l’entrée de la Citadelle de Blaye, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, avec des sculptures d’intérieur et d’extérieur, qui bougent avec le vent, appelées les TIZ.
Cinétique de la sculpture, en restant la plus légère possible, elles font corps avec les éléments tels que le vent et le mouvement d’une danse, qui nous transportent vers un autre espace-temps, et détachés du « sol », vers la légèreté de l’air.
« Mes personnages, travail en bronze très figuratif, je rêve de les voir …voler ! »
De véritables catalyseurs de méditation…et d’échanges.
 » J’ai commencé la sculpture en 1991, avec la terre, puis rapidement, je suis passée à la pierre, puis au grillage et au bronze.
Mon apprentissage, auprès des artistes Jane Conil et Yves Rouanet, l’un plus technicien et l’autre plus artistique, très complémentaires, m’a conduite à mon envie de créer avec les clefs nécessaires.
En 2012, j’ai collaboré avec Jean-François Galinet -architecte-paysagiste- à l’aménagement paysagé et artistique d’un carrefour-giratoire, marquant l’entrée du Pays de Blaye, dont la Citadelle est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, avec mes sculptures d’intérieur et d’extérieur, qui elles, bougent avec le vent : les TIZ.
Ces sculptures sont issues d’un travail sur le mouvement du personnage, la cinétique de la sculpture, en restant la plus légère possible, elles font corps avec les éléments tels que le vent, on peut aussi les mettre en mouvement par un coup de pouce…, en passant à côté…
J’aime cette interaction qui crée un échange avec l’observateur…ce sont de véritables « Catalyseurs de Méditation », qui, par magie, vous transportent dans un autre espace-temps.
J’ai aussi un travail en bronze, très figuratif, où j’essaie de détacher mes personnages du sol : je rêve de les voir… Voler !
Cela m’impose de rester dans un petit format car le bronze a un poids qu’il faut rendre compatible avec le mouvement et la légèreté de l’air.
Mon atelier est constitué de trois containers maritimes, au bord de la mer, et mes sculptures s’enrichissent des éléments marins. Avec pour thème le couple et la danse, toutes les sculptures sont des pièces uniques en bronze et patine doré… »